lundi 24 juillet 2017

Au coeur de l'événement "Les Champs pour Elles"



Partenaire de Paris 2024, la FDJ a lancé le programme #Jouerlejeu qui lui permet de soutenir la candidature de la capitale à l'organisation des JO mais aussi d'affirmer son positionnement sur son terrain d'expression privilégié : l'égalité des chances et le sport féminin. C'est dans ce cadre que s'est déroulée l'activation les Champs pour Elles à l'occasion de la dernière étape du Tour de France 2017. 2024 femmes ont pu parcourir à vélo les derniers 8 kilomètres de l'étape. Retour sur cette journée. 

Un expérience unique

Créée en 2014, la Course by Le Tour relevant de l'UCI World Tour Féminin, se déroulait jusqu'à présent en lever de rideau de la dernière étape de la grande boucle sur les Champs Elysées. Cette année, Amaury Sport Organisation (ASO) a scindé l'épreuve en deux. La première étape sélectionnait 20 coureuses au sommet de l'Izoard qui s'affrontaient ensuite dans les rues de Marseille. La délocalisation de la Course by Le Tour libérait de fait les Champs Elysées mais assurait aussi une moindre exposition à la FDJ, partenaire majeur de l'événement.
Amel Bouzoura (Responsable du Département Engagements Sport chez FDJ) explique que c'est en échangeant avec Marie-Françoise Potereau (Vice-Présidente de la FFC en charge du plan de féminisation et des athlètes de haut-niveau, mais aussi présidente de la Fémix'Sports) que nait l'idée d'une randonnée de 2024 femmes sur les Champs Elysées. Le projet séduit d'emblée ASO et la mairie de Paris qui met tout en oeuvre pour faciliter ce défi logistique. Relayée par la FFC, l'opération connait un fort succès. Amel Bouzoura nous explique qu'  "à deux jours de l’événement on a plafonné les inscriptions à 2500 sans quoi on serait 2800-2900 !  C’est une expérience unique qui ne se reproduira plus jamais. rouler sur les champs Elysées quelques heures avant l’arrivée et surtout traverser le Grand Palais..."
Certaine du succès à venir de l'opération, Amel supposait que beaucoup de participantes allaient venir pour faire les 8 kilomètres entre copines quand quelques autres seraient plus "au taquet". Des coureuses arborent les couleurs de leur club, pédales automatiques, vélo de route cadre carbone et strava activé, d'autres ont ressorti le Btwin qui sommeillait à la cave, beaucoup s'arrêtent ici et là prendre des selfies et publier du contenu partagé sur Facebook, Twitter, Instagram et Snapchat, toutes semblent profiter du moment exceptionnel. En tête de cortège, il faudra un peu moins d'une demi heure pour parcourir les 8 kilomètres du circuit. 

video
dans le Grand Palais


video
le passage de la flamme rouge

Un souvenir inoubliable

Lorenza et ses amies sur le parcours
Lorenza était des 2024 participantes. Triathlète, elle a découvert et partagé l'événement sur Facebook. Elle s'est organisée pour arriver sur place avec deux amies mais elle en a croisé plein d'autres sur le parcours. Sportive, elle a hésité jusqu'au dernier moment sur la façon dont il fallait aborder le circuit : en sportive et cuissard avec le vélo de route ou détendue et vélo de ville ? Si elle a opté pour le matériel sport ce n'est pas pour autant qu'elle a recherché la performance. Consciente du caractère exceptionnel de l'événement, elle en profite et le partage avec ses amis en assurant un live Facebook durant les 30 minutes du circuit. "Pendant la balade, lorsque nous étions tentées de rouler vite parce que c'est grisant d'avoir cette avenue sans voiture, on ralentissait en se disant que cela ne fait que 8km et qu'il fallait prendre son temps. On a profité de chaque kilomètre en s'arrêtant de temps en temps pour prendre des photos et des vidéos." Lorenza a participé à plusieurs triathlons et mesure donc la contrainte logistique de ce genre d'événement. Elle salue la rapidité et la simplicité de l'organisation qui a bien géré les flux pour lui permettre de se trouver rapidement sur la ligne de départ. Sportive, sensible à l'idée d'accueillir les JO à Paris cent ans après ceux de 1924, Lorenza "en garde un souvenir inoubliable, ne serait-ce que pour cette opportunité unique de de traverser la nef du Grand Palais à velo : tellement d'émotion."



Cette opération est un double succès. Logistique d'abord car faire venir 2024 participantes avec casques et vélos sur les Champs Elysées pour leur faire parcourir les 8 derniers kilomètres du Tour de France n'est pas une mince affaire. Médiatique ensuite, car il a permis de promouvoir la candidature de Paris à l'organisation des Jeux Olympiques de 2014 tout autant que le sport féminin (et plus particulièrement le vélo).

Pari(s) gagné.  





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire