mardi 26 mai 2015

[à écouter] Le journaliste sportif est-il un journaliste comme les autres?



Le secret des sources, l'excellente émission de France Culture consacrée à la fabrique de l'information, aborde la question du journalisme sportif. Faut-il parlait de journaliste sportif ou de journaliste de sport? Analysent-ils des faits et les coulisses (financiers) des performances ou sont-ils devenus des animateurs/commentateurs de l'événementiel? Pour répondre à ces questions,  Frédéric Métézeau a invité Fanny Lechevestrier, journaliste de sport à France Bleu Ile-de-France (107.1), Eric Maitrot, directeur littéraire chez Flammarion/ancien journaliste de sport et Laurent Jaoui, journaliste de sport à Canal+ en charge de la chaîne Sport+. 





 

vendredi 22 mai 2015

Le Naming Rights Report 2015 de Repucom : entretien avec Pierre-Emmanuel Davin

Le Stade des Dallas Cowboys (NFL) se nomme désormais AT&T Stadium (source)

Repucom vient de dévoiler l'édition 2015 du Naming Rights Report. Les entreprises de télécommunication mobilisent de plus en plus cette outil sponsoring surtout en Europe où le marché a progressé de 266% depuis la saison 2012-2013. Pour en savoir un peu plus, nous avons soumis quelques questions à Pierre-Emmanuel Davin, Directeur de Repucom France. 

lundi 18 mai 2015

C'est dit, lu, vu, entendu : Louie (S05E06) - Sleepover




Le dernier épisode de Louie (diffusé sur FX) s'ouvre sur un conflit de générations. Louie emmène sa fille ainée au théâtre. On reconnait d'ailleurs sur scène Glenn Close, Matthew Broderick, Michael Cera, et John Lithgow. Lorsque la pièce atteint son acmé, Louie est ébranlé de voir sa fille consulter son smartphone. Suit cette échange fertile qui pose les questions du multitasking, de la génération Z, des intrications entre des pratiques numériques et d'autres qui ne le sont pas. 

dimanche 17 mai 2015

Le Stade Malherbe Caen reste en L1

Tweet décalé du compte officiel du SM Caen qui assure son maintien en Ligue 1 à l'issue d'une saison rocambolesque. Bref, cette année, pas d'ascenseur pour l'échafaud.


jeudi 7 mai 2015

La valeur des clubs de football

Si vous êtes un lecteur régulier de ce blog, vous savez que j'ai pour habitude de relayer ici les classements de Forbes et Deloitte. Il y a deux ans, j'avais publié l'évolution des estimations de Forbes.  Je mets à jour cette base indiquant la valeur et les revenus. Notez que le Paris Saint Germain fait son entrée dans le Top 20 avec une valeur estimée à 634M$ (12ème) et des revenus estimés à 643M$ (5ème!). Dans le même temps, Lyon et Marseille quitte le top20. Le club de la capital n'est pas le seul à faire son apparition dans cette liste : Galatasaray clôt le classement tandis que l'Atletico et West Ham font leur retour. 

Top 20 des joueurs de foot les mieux payés

Zlatan, 3ème joueur le mieux payé selon Forbes

Le magazine Forbes vient de révéler sa liste des joueurs de foot les mieux rémunérés. Le classement se fonde sur la base des salaires des joueurs (Salary & Bonus) et de leurs contrats de sponsoring (endorsements). Avec 79M$, Cristiano Ronaldo domine ce classement. Ses seuls contrats sponsoring pèsent autant que les revenus cumulés des 3 derniers joueurs du classement. Rappelons que l'attaquant du Real est considéré par Repucom comme le joueur le plus bankable. Souvenez vous aussi qu'il a été le premier joueur à franchir la barre des 100M de fans sur Facebook. Au delà, notons quelques faits marquants : 

dimanche 3 mai 2015

La revue de presse d'avril 2015

Le revue de presse internationale d'économie et marketing du sport d'avril 2015 contient 150 fichiers archivés. On y parle de l'impact économique des Jeux Equestres Mondiaux, du lancement de la filière économique dédiée au sport, des playoffs NBA, de la reprise de la MLB, de meerkat et Periscope… 


En avril, le blog a enregistré : 
  • 1869 sessions
  • 1547 utilisateurs
  • 2691 pages vues
Top 3 des billets les plus lus
  1. Fred Bolotny
  2. L'impact média du Classico
  3. #SBChatFR Episode 10 - Le Tremplin avec Benjamin Carlier
Une photo publiée par Boris (@bhelleu) le

vendredi 1 mai 2015

C'est dit, lu, vu, entendu : Silicon Valley (S02E03) - Bad Money


Dans le dernier épisode de Silicon Valley est apparu un nouveau personnage. Russ Hanneman est du genre à se la raconter un peu. Il a fait fortune en mettant de la radio sur internet mais pas grand chose depuis. Le point d'orgue de l'épisode est le moment où Russ explique le business model de la Silicon Valley : " It's not about how much you earn, it's about what you're worth. And who's worth the most? Companies that lose money."Voilà qui pose la différence entre ce que ça vaut et ce que ça rapporte. Peut-être est-ce là ce qui distingue un club de foot d'une start-up. On pourrait dire du premier que ça rapporte pas mal mais que ça vaut pas grand chose et de la deuxième que ça vaut beaucoup mais ne rapporte rien. 

- Right, but we can offset a lot of that once we get a few customers and start a subscription-revenue model. 
- What? Revenue? No, no, no, no, no. No revenue. (I'll call you back.)
- What?
- Why would you go after revenue?
- Because... To make money.
- No. If you show revenue, people will ask "How much?" And it will never be enough. The company that was the 100xer, the 1,000xer, becomes the 2x dog. But if you have no revenue, you can say you're pre-revenue. You're a potential pure play. It's not about how much you earn, it's about what you're worth. And who's worth the most? Companies that lose money. Pinterest, Snapchat... No revenue. Amazon has lost money every fucking quarter for the last 20 fucking years and that Bezos motherfucker is the king.
- The king.
- There's no revenue. No one wants to see revenue. Go.
- Oh, uh… I just thought that mainly the goal of companies is to make money.
- Yeah, no, no, no. That's not how it works. I don't want to make a little bit of money every day. I want to make a fuck ton of money all at once. 

lundi 27 avril 2015

Fred Bolotny

C'est avec une infinie tristesse que j'apprends le décès de Frédéric Bolotny. Un temps collaborateur au Centre de Droit et d'Economie du Sport puis consultant en économie et marketing du sport, il s'est distingué ces dernières années par son travail pointu sur le financement et les modèles d'exploitation des stades. Apprécié de tous pour sa disponibilité et la pertinence des ses analyses, il intervenait régulièrement dans les médias pour exposer avec finesse et limpidité les modalités de régulation du sport professionnel. En évitant toujours les analyses faciles et communes sur "l'argent fou du sport business", il parlait aussi bien de la spécificité du sport, que des stades et paris sportifs. C'est aussi en lisant ses analyses d'économie politique du sport que, encore jeune étudiant, je me suis lancé dans une thèse.

Sur le lien suivant, vous trouverez une compilation de ses interviews et interventions récentes dans la presse. 



Mais aussi : 




ici, son interview sur France Inter à l'occasion de la reprise de la L1 en 2013.



Le rachat du PSG vu par Frédéric Bolotny par richestmedia
F. Bolotny : "Foot : il faut investir dans les... par www-touteleurope-eu

La Mud Day Kids by Fruit Shoot : 3 questions à Charlotte Riou, responsable partenariats chez Fruit Shoot/Teisseire

Fruit Shoot est fournisseur officiel du Tour de France et partenaire titre de la Mud Day Kids. Qu'est-ce qui motive la présence de Fruit Shoot dans le sport et plus particulièrement ces deux événements? 
En tant que boisson nomade aux fruits , nous avions envie d’être aux côtés d’ASO pour développer un The Mud Day pour les enfants, car c’est un événement orienté sur l’aventure, qui se déroule à l’extérieur. Les enfants d’aujourd’hui adorent les activités en extérieur qui leur donnent envie de bouger, de s’amuser et de se dépasser.
Avec cette course, les enfants pourront dorénavant faire comme les grands en déjouant tous les pièges que leur réservent les différents obstacles spécialement conçus pour eux par Fruit Shoot et The Mud Day Kids! Une expérience inédite placée sous le signe du fun, de l’entraide et du dépassement de soi !
Les deux sponsorings sont complémentaires. Sur le Mud Day Kids, nous sommes beaucoup plus proches des parents qui sont nos acheteurs alors que sur le Tour de France, c’est une visibilité beaucoup plus importante pour faire connaître la marque. 


A quelles animations/activations faut-il s'attendre lors du Mud Day Kids by Fruit Shoot?
Il y aura un espace animation sur The Mud Day Kids, sur lequel Fruit Shoot sera présent. Au sein de l’espace Fruit Shoot, parents et enfants pourront passer un moment de partage agréable. Un échauffement sera proposé aux enfants avant de prendre le départ, du maquillage et des accessoires de coiffure seront mis à disposition des parents pour qu’ils puissent faire de leurs enfants de vrais petits aventuriers, un photocall sera également mis en place pour que chacun ait un souvenir.
Côté rafraichissement, des boissons aux fruits Fruit Shoot sont bien évidement prévus sur la zone animation ainsi qu’au ravitaillement. Sur les 7 obstacles kids, l’un d'eux sera complètement à nos couleurs: la Fruit Shoot Jungle composée d’une série de pneus multicolores et de bouteilles de Fruit Shoot géantes suspendues… Une épreuve où les Mud Kids devront faire preuve d’agilité pour se frayer un chemin.


Et sur le Tour de France?
Cette année, un nouveau véhicule va faire son apparition dans la caravane Fruit Shoot. Celle-ci sera composée au total de 5 véhicules. 280 000 bouteilles de Fruit Shoot seront distribuées ainsi que 540 000 planches de tatoos.

Infos :

  • Parcours réservé aux enfants de 7 à 11 ans
  • 9 et 10 mai The Mud Day Kids by Fruit Shoot Paris
  • 20 juin : Nice
  • 5 juillet : Amnéville
  • 6 septembre : Lyon