jeudi 26 mai 2016

[infographie] Sport et numérique (#SportHackTag)

Les 24 et 25 mai, l'Emirates Stadium a accueilli la première édition de Sport Hacktag qui ambitionne de devenir le premier événement B2B consacré au sport et au digital (voir le programme). Deux infographies réalisées par l'agence Snack Media renseignent sur la digitalisation du spectacle sportif. 








 

lundi 23 mai 2016

Euro2016 : des places à gagner avec La Poste

Dès ce jour La Poste, opérateur officiel de l'Euro, active son partenariat en faisant gagner 10 billets de match.



  • Sur Twitter, il suffit de mentionner le hashtag #LaPosteEuro2016, le compte @lisalaposte et le hashtag d'une ville hôte de l'Euro.
  • Sur Facebook, il faut commenter cette publication mentionnant le hashtag #LaPosteEuro2016

dimanche 22 mai 2016

[Sondage] Les Français et Roland Garros

Alors que Roland Garros débute aujourd'hui, BVA dévoile les résultats d'un sondage réalisé pour Orange et I Télé. Voici les principaux résultats
  • Près d’un tiers des Français (31%) déclarent s’intéresser à Roland Garros, dont 11% qui s’y intéressent beaucoup. 
  • Plus de 4 Français sur 10 (44%) ont l’intention de suivre Roland Garros
  • 9% regarderont le maximum de matchs et 35% uniquement certains matchs. 
  • 16% des Français estiment qu’un Français pourra remporter la compétition
  • Dans le classement des joueuses préférées des Français, deux joueuses dominent nettement : Maria Sharapova (24%) et Serena Williams, tenante du titre (23%). 
  • Roger Federer (forfait) est le joueur préféré des Français (33% des suffrages).
  • Novak Djokovic est deuxième (20%), Rafaël Nadal est 3ème (19%), Gaël Monfils est 4ème (18%) et Jo-Wilfried Tsonga 5ème (17%).





Par ailleurs : 

Le Monde publie une série de chiffres pour (re)découvrir le tournoi
l'émission L'oeil du Tigre (France Inter) consacrée au tournoi :

vendredi 20 mai 2016

[infographie] Modalités de consommation de l'Euro 2016 (UK)

Marketing Week relaye deux études de Kantar et RadiumOne qui montrent la complexité de la consommation d'un match de football. Si la télévision demeure le moyen le plus privilégié, les fans s'engagent sur d'autres canaux qui constituent autant d'opportunités de prise de paroles pour les marques. Voici les faits majeurs de ces études. 
  • Le football est le sport le plus populaire au Royaume Uni
  • 33% Des 23,1 millions de fans de foot au Royaume-Uni (7,7 millions) sont des femmes
  • 93% de ceux qui sont intéressés par l'Euro 2016 regardent du football à la télévision 
  • 76% de ceux qui sont intéressés par l'Euro 2016 regardent du football sur internet
  • 51% se déplacent dans les stades
  • 43% utilisent leur smartphone 
  • Pendant qu'ils regardent un match à la TV, 28% des fans lieront des commentaires sur des plateformes socionumériques 
  • Pendant qu'ils regardent un match à la TV, 24% des fans posteront un commentaire sur un réseau social


Source : Marketing Week

jeudi 19 mai 2016

[infographie] Les tendances marketing 2016 selon Repucom

Repucom a diffusé récemment un rapport de synthèse intitulé "Commercial Trends in Sports 2016". L'objectif est de comprendre comment les acteurs du marketing sportif peuvent s'adapter à l'évolution digitale du secteur. Sans autre commentaire, quelques infographies issues de cette synthèse. Le rapport est consultable ici






mercredi 18 mai 2016

Projet #GoPhenix sur Fosburit

Peut-être savez vous que je joue au baseball. je préside le club des Phénix de Caen. Il a traversé quelques difficultés mais s'est relancé depuis 2 ans en fédérant ses adhérents dans un projet associatif prônant la convivialité et la pratique pour tous. Pour muscler son budget et mobiliser toute l'équipe dans un objectif commun, le club se lance dans un projet de financement participatif sur la plateforme Fosburit en collaboration avec la Fédération Française de Baseball Softball







GoPhenix from CaenPhenix on Vimeo.


Nous avons opté pour un projet "supporter" avec l'objectif ambitieux de 85 fans (le club a été fondé en 1985). Pour chaque niveau de don nous proposons une contrepartie sympa. On est loin d'être les meilleurs, on évolue qu'au niveau régional et on a pas passé le cap des 50 licenciés. En revanche, on est cool ! Pour vous en convaincre visitez nos médis sociaux : 

Au 18 mai, le projet compte 45 supporters. Il nous reste 32 jour pour convaincre encore 40 fans. A chaque don (qui donne droit à une réduction fiscale) correspond une contrepartie (balle, mug, t-shirt, sweat, maillot, batte, séance). Vous n'êtes pas de Caen et vous ne captez rien au baseball? Ce n'est pas grave, soutenez tout de même une petite asso sportive dynamique ! 






mardi 17 mai 2016

[infographie] l'affluence dans las stades américains

L'agence de marketing sportif The Glide Sport diffuse une infographie sur les affluences dans les 5 grandes ligues sportives américaines. Les 1543 personnes sondées sont réparties en 4 catégories : 
  • ceux qui vont moins souvent au stade : on observe une légère défection des 35-54 ans pourtant coeur de cible du spectacle sportif. 
  • ceux qui vont beaucoup moins au stade : il s'agit classiquement de ceux qui ne se définissent pas comme des fans de sport, les + De 55 ans mais aussi les "moins connectés". 
  • ceux qui vont autant au stade : les célibataires
  • ceux qui y vont plus : les technophyles !
Les franchises s'adaptent aux fans 2.0 : toutes les équipes de MLB proposent une application stade. C'est le cas de 73% des équipes NBA, 39% des équipes NHL, 34% des équipes NHL et 30% des équipes MLS. 

lundi 16 mai 2016

[infographie] Baromètre des événements sportifs

Les instituts d'études Respondi et Future Thinking dévoilent les résultats de la 4ème vague du baromètre des événements sportifs réalisé pour sponsoring.fr.  A quelques semaines du début de la compétition, 76% des français connaissent l'Euro 2016. C'est même le cas de 90% des fans de sports. 71% des Français soutiennent les candidature de Paris à l'organisation des JO (contre 71% en octobre 2015) et 55% pronostiquent l'attribution à la capitale française de l'organisations des Jeux. (ici des données sur la 3ème vague du baromètre). 

mercredi 11 mai 2016

Snapchat et le Sport


Parce qu'un match est un spectacle de l'incertitude générant en direct des émotions inattendues, on le sait propice à générer du contenu sur les médias sociaux. Le Global Sports Media Consumption Report de 2014  montre par exemple que les fans 2.0 ayant recours aux médias sociaux pour consommer du sport utilisent principalement Facebook, Youtube, Twitter et Instagram. Autre exemple : à l'occasion de la Coupe du Monde 2014, Twitter diffuse une infographie pour expliquer que plus de 2/3 des twittos français utilisent Twitter pour quelque chose relatif au football, 29% des utilisateurs suivent un club de football sur Twitter, 44% tweetent lorsqu’il y a un but . 

Et si les choses changeaient ? Global Web Index vient de diffuser une infographie selon laquelle 70% des utilisateurs de Snapchat consulteraient du contenu lié au sport. C'est plus que Twitter, Youtube, Facebook...



Snapchat revendique 100 millions d'utilisateurs actifs quotidiennement. Chaque jour, 10 milliards de vidéos y seraient vues et plus d'un tiers des utilisateurs y alimentaient leurs stories (voir les données sur le blog du modérateur). La plateforme est parfaite pour diffuser du contenu exclusif et des Behind the Scene. Il faut voir comment la NBA parvient à y faire vivre les avant-matchs de playoffs (voir ci-après des extraits de la story de la NBA à l'occasion du titre de MVP de Steph Curry du match San Antonio-OKC). Les JO s'y mettent aussi (ou plus précisément le diffuseur américain NBC qui a passé un accord avec Snapchat pour diffuser des highlights). Comme je l'ai dit par ailleurs, 2016 sera assurément l'année de Snapchat





lundi 9 mai 2016

le salaire des catcheurs de la WWE

Triple H et Roman Reigns dans le Top 10 des catcheurs les mieux payés (source photo WWE)

J'ai beaucoup travaillé sur le modèle économique et marketing de la la World Westling Entertainment (WWE). Vous trouverez trace de ce travail dans "les grands dirigeants du sport" (dir. Emmanuel Bayle, De Boeck) ou encore dans "néo-marketing du sport" (dir. Desbordes et Richelieu, De Boeck). J'ai relayé ici même de nombreuses informations ou réflexions sur la singularité de la WWE. Le modèle économique de la firme de Vince McMahon est connu. Cotée en bourse, elle communique régulièrement des données sur ses performances financières. Dans son dernier rapport annuel, la WWE déclare 658,8M$ de revenus en 2015 et plus de 2 millions de spectateurs dans les shows. En revanche, il a toujours été plus difficile de savoir où va l'argent ou du moins, combien sont payés les athlètes. Il y a peu, Forbes a proposé un top 10 de la rémunération des Superstars de la WWE.